Les sept îles

Sept îles inhabitées si ce n’est par les oiseaux qui dès le printemps s’y rassemblent par milliers pour nicher. Ainsi, l’île Rouzic héberge chaque année 16.000 couples de fous de bassan auxquels se rajoutent pingouins torda, cormorans huppés et macareux.

L’archipel est fort logiquement classé en réserve naturelle sous l’égide de la LPO, mais nos pêcheurs y trouvent toute leur place, profitant de l’abondance en poisson fourrage qui concentre ces grands carnassiers que sont le bar et le lieu jaune.

Les courants aux abords de l’archipel sont impressionnants et l’amplitude des marées exceptionnelle. Constituant une discordance dans l’écoulement du flux de marée, l’archipel provoque un brassage d’eau unique, permettant aux éléments nutritifs stagnant au fond de l’océan, de remonter en surface pour alimenter des chaînes planctoniques nécessaire au développement de la vie marine.

Les poissons et les oiseaux l’ont bien compris, eux qui choisissent chaque année en nombre d’y établir leurs quartiers d’été.

Il n’y a pas de port sur ces îles, tout au plus quelques criques servant d’abri entre deux séquences de pêches au milieu des îlots. Nos pêcheurs opèrent au départ des ports de Perros Guirrec, Loquirec, Loquémeau, Trébeurden, Trégastel, Ploumanach, pour des sorties de quelques heures, et jamais pour plus d’une journée.

La zone de pêche en chiffres

km de long
km de large
fous de bassan
macareux

Nos pêcheurs aux sept îles

pêcheur

Boustouller Sébastien
Voir la fiche →